Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Premier Ministre a saisi en mars dernier le Comité Economique et Social (ou plutôt le Comité Economique Social et Environnemental) pour être force d’idées afin de trouver des solutions au déficit de la sécurité sociale.


Des idées, le CESE en a eu mais elles ne sont pas neuves :

  • une « augmentation modérée » du taux de la CSG (le CESE retient l’idée d’un point supplémentaire),
  • la TVA sociale (le CESE retient là aussi une hypothèse de relèvement d’un point des taux de TVA en vigueur),
  • la fin ou le réexamen des « niches sociales » (le CESE ne précise pas à quelles « niches » il convient de s’attaquer),
  • la création d’une taxe internationale sur les transactions financières

Le CESE réfute l’idée de la fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu et souhaiterait une meilleure prise en compte de la valeur ajoutée produite par les entreprises.


Bref, encore un rapport utile pour nous rappeler des solutions sur lesquelles tout le monde s’accorde ou presque et nous interroger sur l’intérêt de l’existence du CESE …


" Nous ne sommes ni un lieu de décision ni un lieu de pouvoir. Notre rôle n’est pas de plaire ou de déplaire, de peser dans un sens ou dans un autre, mais d’éclairer le décideur politique. Soit en explorant des pistes nouvelles, soit en dégageant des convergences fortes sans taire les points de désaccord ni exclure aucun débat, si difficile soit-il."

Jean-Paul Delevoye, président du CESE (Séance inaugurale 14 janvier 2011)

 

S’il le dit…


Voir : http://www.lecese.fr/index.php/rapports-et-avis/la-protection-sociale

Tag(s) : #Politique de Sécurité Sociale

Partager cet article

Repost 0