Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

De nombreux commentateurs se sont fendus d’articles extrêmement alarmistes pour plaindre les salariés percevant une rémunération supérieure à 1,8 fois le smic quant à la baisse prochaine de leurs indemnités journalières de sécurité sociale.

D’autres ont formé le constat que cette mesure n’affectera finalement que peu les salariés visés puisque ce sont davantage les salariés percevant moins de 1,8 fois le smic qui sont absents pour maladie que ceux au dessus.

Ces mêmes commentateurs ont, en tout état de cause, rassuré les salariés en rappelant que les conventions collectives prévoyaient dans la grande majorité des cas que leur rémunération serait « complétée » et qu’ils ne subiraient aucun préjudice.

En définitive, cette baisse des indemnités journalière de sécurité sociale aura une conséquence négative non seulement sur les salariés qui ne voient pas leur salaire complété – soit un tiers d’entre eux- mais également par l’ensemble des employeurs pour lequel les accords de branche ont prévu ce complément.

Aucun commentateur ne s’est ému qu’une fois encore les employeurs voient leurs charges augmenter. En effet, dans les cas nombreux où les accords de branche ont prévu que les salariés verraient leur salaire maintenu pendant leur arrêt maladie, la baisse de remboursement des indemnités journalières de sécurité sociale ne sera pas supportée par les salariés mais bien par les employeurs !

Les charges sociales au cours des années 2000 ont augmenté de plus de 30% pour les employeurs et cela continue même indirectement avec des mesures de cet ordre …

Est-ce en surenchérissant le coût du travail qu’on parviendra à régler les problèmes de croissance ?

Tag(s) : #Politique de Sécurité Sociale

Partager cet article

Repost 0