Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Conseil d’orientation des retraites vient de rendre son rapport sur les niveaux de pension et taux de remplacement, et la surprise est de taille :

 

Pour les générations nées entre 1924 et 1942, objet de l’étude du COR puisqu’elle concerne des générations entièrement parties à la retraite, la pension moyenne n’a cessé d’augmenter. Elle est donc loin l’image d’Epinal d’un retraité perdant la moitié de ses revenus lorsqu’il fait liquider sa pension.

 

Alors que depuis 1993, les réformes de retraite se succèdent, aucune évolution négative n’a été constatée. Bien évidemment ce n’est pas l’assurance vieillesse qui en est la cause mais les régimes complémentaires qui ne cessent de progresser.

 

En termes chiffrés, le COR a pu ainsi démontrer qu’entre 1996 et 2009, le niveau de vie moyen des retraités a représenté environ 96% du niveau de vie des actifs.

 

En 2006, le niveau de vie des retraités atteint 85% de celui des actifs si les revenus du patrimoine ne sont pas pris en compte mais 98% si le patrimoine est intégré voir dépasse celui des actifs si les revenus du patrimoine et les loyers imputés sont pris en compte.

 

Enfin, le taux de pauvreté des retraités s’établit à un niveau inférieur à celui des actifs, 10% au lieu de 13%.

 

Beaucoup de syndicats appelaient les retraités à descendre dans la rue pour manifester pour le maintien de leur niveau de vie, les retraités s’ils en ont les moyens physiques n’en ont peut être aucune motivation…

 

Voir : http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-1592.pdf

 

Tag(s) : #Retraite

Partager cet article

Repost 0