Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une fois n'est pas coutume, ce texte ne traitera pas d'un sujet de droit de la sécurité sociale, mais il y a des jours comme ça ...

Des jours où on apprend :

- que la dette de la France a atteint 2.000 milliards d'euros (source INSEE),

- que le déficit de la sécurité sociale pour 2014 s'élèvera à 13,4 milliards (et plus de 15 en prévision pour 2015, et encore ce n'est qu'une prévision),

- que nos gouvernants sont très heureux du fait que plusieurs branches de la sécurité sociale économiseront en 2015 tout en dépensant plus (si, si, c'est possible : on économise sur la "progression spontanée des dépenses" mais au global, on dépense plus et davantage que l'inflation),

- que la branche vieillesse continue à glisser vers les abysses (la Loi Touraine "garantissant l'avenir et la justice du système des retraites" est comme son nom l'indique suffisante -dans tous les sens du terme).

Pour le moment, nous vivons avec des dettes de plus en plus lourdes, nous avons déjà changé de système de sécurité sociale sans le dire en la finançant non plus par les cotisations mais par bien d'autres sources notamment fiscales et nous feignons de croire que cela durera toujours.

jusqu'où va-t-on aller ? pourra-t-on toujours tout repousser ? devrons-nous abandonner notre système parce que nous n'aurons pas su prendre les réformes qui s'imposent ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :